Saviez-vous que le problème de rétention d’eau touche une femme sur deux ? Cela dit, dans plus de 80 % des cas, nous pouvons écarter cette problématique avec des solutions diététiques, à l’aide de la phytothérapie ou simplement, en modifiant nos habitudes de vie. J’ai décidé aujourd’hui de vous parler des causes mais également, de vous fournir mes solutions préférées qui fonctionnent bien.

QUE SE PASSE-T-IL DANS LE CORPS LORS DE LA RÉTENTION D’EAU ?

C’est en fait, une accumulation d’eau dans les tissus du corps, en particulier les jambes, qui entraîne une sensation de lourdeur et de gonflement. De façon générale, notre organisme évacue l’eau normalement à l’aide de ses procédés internes. Par contre, dans le cas de la rétention d’eau, l’eau sort des cellules pour rester dans le milieu extra-cellulaire ! Oups !

 

LES CAUSES

Bien quelles peuvent être diverses et multiples, on peut affirmer qu’il s’agit principalement de problèmes de circulation due souvent à une fragilité des capillaires sanguins. Dans certains cas aussi, le circuit lymphatique connaît des difficultés et celui-ci fait mal son travail de réabsorption des surplus de liquides. Également, l’insuffisance veineuse pourrait être en cause.

 

ASTUCES SIMPLES À RÉALISER AU QUOTIDIEN

1 – Diminuer l’apport en sel. Pas seulement le sel que vous ajoutez mais celui qui est caché : viandes froides, fromages, plats cuisinés, pré-workout etc.

2 – Les bas de contention sont à envisager si vous travaillez debout toute la journée.

3 – Procéder à des massages de vos jambes, en remontant des chevilles aux mollets.

4 – Diminuer également les sucres afin que la rétention d’eau ne se transforme pas en cellulite graisseuse.

5 – Pratiquer une activité physique, idéalement un bon 30 minutes de marche rapide chaque jour.

6 – Boire un minimum de 1,5 litres d’eau par jour.

 

LES ALIMENTS QUI AIDENT À ÉLIMINER L’EAU

– L’asperge (pour son asparagine et fructosane)

– Le fenouil

– Le radis

– Tous les fruits rouges car ils renferment beaucoup d’antioxydants. Ceux-ci aident à diminuer la fragilité des capillaires et améliorent la circulation sanguine en générale.

 

LES PLANTES ALLIÉES

Le cassis, le ginkgo, la vigne rouge, l’hamamélis, le marron d’Inde, le persil, le chiendent, le thé vert, la reine des Prés, le jus de bouleau, la pissenlit et la queue de cerise.